Sous le cerisier des souvenirs - Olivier Romac

Publié le par La Luciole

Sous le cerisier des souvenirs - Olivier Romac

Sous le cerisier des souvenirs a été mon tout premier achat Imaginalesque, et surtout, celui dont j'étais le plus contente et pour lequel j'ai le moins hésité ! Quand nous sommes arrivées aux Imaginales (voir notre article sur notre séjour aux Imaginales) avec Morgana, nous avons commencé par faire un petit tour dans la Bulle du Livre (le chapiteau de vente de livres), pour faire un petit REPERAGE. Normalement ça devait s'arrêter là : nous n'avions pas encore posé nos bagages, donc nous étions plutôt chargées et fatiguées, j'avais tout le temps du festival pour revenir acheter mes trouvailles par la suite.

Mais non …

Quand j'ai vu la couverture fièrement exposée, j'ai eu un premier coup de cœur, j'ai fait volte face, laissé Morgana en plan pour aller feuilleter ce petit album et discuter avec son auteur si sympathique. Du coup, il était inutile de résister … je l'ai acheté et j'ai eu une très belle dédicace ! (que vous pouvez voir dans la vidéo en bas de l'article à 2min55 et l'auteur à 3min37).

Je ne sais pas encore si « mon achat dont je suis le plus contente » s'est transformé en « lecture dont je suis le plus contente », parce que je n'ai pas encore lu les autres :D Mais je peux déjà dire que j'ai vraiment beaucoup aimé.

Sous le cerisier des souvenirs - Olivier Romac

.

Mon coup de cœur pour les illustrations s'est confirmé : Olivier Romac mêle crayonnages, encre et numérique. Je dois dire que si on me l'avait présenté comme ça, j'aurai été un peu sceptique. Je trouve que bien souvent quand on fait intervenir le dessin informatique, l'illustration perd beaucoup de sa sensibilité et de son émotion, que tout devient trop lisse et trop « parfait ».

Là, il n'en est rien : tout reste vraiment très beau, gracieux, plein d'émotion et très bien mis en valeur. Je ne pensais pas que le numérique pouvait être aussi bien utilisé, la première surprise de cet album est de m'avoir fait changer d'avis là-dessus, alors merci Olivier Romac ! ;) Nous avons eu l'occasion de jeter un œil à la mini-expo, les dessins sont encore plus beaux en grand et donnent envie d'en avoir un exemplaire en poster ! :p

Extrait de l'expo Olivier Romac aux Imaginales
Extrait de l'expo Olivier Romac aux Imaginales

.

Venons-en à l'histoire. L'auteur me l'avait présentée comme une histoire émouvante, à laquelle il tenait beaucoup, et que ce livre était vraiment un coup de cœur pour lui. Je trouve que cela se ressent vraiment à la lecture, j'étais véritablement immergée, emportée dans ce petit univers. Mon seul regret c'est d'avoir dû en sortir si vite (mais du coup je l'ai relu immédiatement :D).

C'est une histoire toute simple : celle de Aiko, qui se laisse mener par le dragon Gōkana à travers ses songes et ses souvenirs. Ce petit voyage est déjà plein de tendresse et de nostalgie, mais j'ai trouvé que la force de l'histoire résidait dans son dénouement. L'auteur effectue un joli tour de passe-passe auquel je ne m'attendais pas forcément. Je me doutais que ce serait de cet ordre-là, mais pas ça exactement. (Là du coup, c'est flou, mais je ne souhaite pas en dire plus sur la fin ;) ).

Je suis sortie de cette première lecture un peu émue, mais c'est vraiment à la deuxième (puis à la troisième :D) que j'ai vraiment été touchée par l'histoire car, connaissant la fin, le tout prenait une autre dimension. (D'autant plus que je me suis demandé qui était la Kiara à qui est dédié l'album et si elle avait, pour l'auteur, un lien direct avec l'histoire …)

Sous le cerisier des souvenirs - Olivier Romac

Vu ce que l'auteur m'avait dit, je m'attendais à être vraiment triste et à verser une petite larmichette. La larmichette n'était pas très loin, mais je me suis sentie plutôt mélancolique et nostalgique, comme le laissait entendre ma dédicace (« Je vous souhaite un joli voyage plein de nostalgie »). Et je suis d'ailleurs encore un peu dans cet état mélancolique, mais vous l'avez peut-être deviné au vu du nombre de blagues nulles anormalement bas de cet article ;)

 

 

En quelques mots Cet album magnifique n'est pas larmoyant, l'émotion est au contraire vraiment subtile et bien dosée, et les illustrations participent à nous faire entrer entièrement dans cette petite bulle de 32 pages de laquelle je n'avais pas envie de sortir ! Et surtout, que les adultes ne bloquent pas sur le côté « album pour enfants », Sous le Cerisier des souvenirs peut à mon avis être apprécié à tout âge !

 

 

Retour en vidéo sur les Imaginales 2016. Entre 2 et 4 minutes, vous pourrez apercevoir nos dédicaces et les auteurs qu'on a rencontré, dont Olivier Romac :

Commenter cet article

Owlygirl 14/06/2016 21:47

Tout pareil que Milady : une très belle idée cadeau pour ma nièce (mais avant pour moi ^^) , merci !

Morgana et La Luciole 15/06/2016 11:56

Décidément, cet article pousse à la consommation ^^
C'est vrai que ça fait un beau cadeau. En plus le prix est raisonnable pour un album, ça ne gâche rien :p
N'hésite pas à venir nous dire ce que tu en auras pensé ! :)
-Luciole

Milady 12/06/2016 20:54

Wow, c'est tout joli !

Je cherchais justement des albums illustrés pour faire un cadeau, et je pense que je suis convaincue pour le coup :D Cela devrait beaucoup plaire à la demoiselle, donc yay, et je ne me priverai pas de le lire moi-même !

Merci du coup ~

Morgana et La Luciole 15/06/2016 11:54

On aimerait en faire plus, mais souvent on manque de sujets suffisamment intéressants ... La prochaine sera début septembre et racontera nos ballades littéraires à Prague ! :)
Tu habites loin d'Epinal? Peut-être qu'on t'y verra l'année prochaine ? :)

Morgana et La Luciole 15/06/2016 11:53

Je ne peux qu'approuver ton choix, il est magnifique ! La demoiselle a quel âge ? je suis curieuse de voir ce qu'en ressort un enfant. Parce que moi j'ai relu deux fois la fin pour comprendre, mais je crois que c'est surtout que j'étais trop immergée dans l'ambiance (oui je me cherche des excuses ^^)
-Luciole

Milady 12/06/2016 20:56

Oh, et j'ai oublié de le dire, mais c'est cool d'avoir une nouvelle vidéo, et ça fait regretter de ne pas s'être trouvé à cette convention :)