La Malerune - Pierre Grimbert & Michel Robert

Publié le par Morgana V.

La-Malerune.jpg

 

Une bien étrange paire se présente aux portes du château Garamont : un sorcier autoritaire et susceptible, accompagné d’un homme-loup aussi effrayant que noble de coeur. Pour la jeune Ariale, retenue prisonnière dans sa chambre, nul doute qu’ils ont un lien avec le chevalier Eras, son père mystérieusement disparu… Une compagnie d’aventuriers des plus inattendues naît alors. Zétide le puissant sorcier, Hogo le noble et monstrueux Lycante, la belle et farouche Lucia, et, bien sûr, Ariale partiront à la recherche du chevalier Eras et tenteront de percer le secret de sa quête.

_______

 

Né sous la plume de Pierre Grimbert et terminé par celle de Michel Robert, tous deux respectivement auteurs des cycles best-sellers Le Secret de Ji et L’Agent des ombres, La Malerune est devenu en quelques années, grâce à des milliers de fans, un classique de la fantasy francophone.

Cette édition comporte les trois tomes du cycle de La Malerune parus préalablement au Livre de Poche : Les Armes des Garamont, Le Dire des Sylfes et La Belle Arcane.

 

 

Cet avis est quelque peu difficile à écrire pour moi, je dois avouer. En effet, cet intégrale comportent les trois tomes de cette série qui a été écrite par deux auteurs : le premier est signé Pierre Grimbert, et les deux derniers, Michel Robert.

C'est malheureusement, là que réside le problème pour moi. Si je devais "noter" ce livre, je serais bien en peine. En effet, le premier tome frôlerait le coup de coeur, et les deux suivants... sont plus synonymes de déception qu'autre chose, je dois malheureusement l'avouer.

 

Je suis véritablement tombée en amour avec l'écriture de Pierre Grimbert. Son style descriptif, la subtilité des émotions et réactions de ses personnages... J'ai aimé son Zétide si rusé, son Hogo taciturne que l'on souhaite découvrir toujours plus, sa Lucia courageuse et si attentionnée envers sa petite soeur, la si vive et intelligente Ariale.

Le monde créé m'a vraiment plu, j'ai aimé m'y immerger et découvrir ses secrets. S'il ne brille pas forcément de par son originalité, c'est sa solide construction, la fluidité avec laquelle on le découvre, qui m'a véritablement séduite.

J'ai adoré la construction de ce premier tome, qui m'a vraiment semblé découpé en deux parties : l'une chez les soeurs Garamonts, l'autre chez les moines. Ce côté "quête" à remplir, avec des mystères à percer dans ces deux endroits a fait que je tournais les pages à toute vitesse dans l'espoir d'en découvrir plus.

 

Bon. J'arrive au deuxième tome et... aïe. Je ne sais pas pourquoi il y a eu ce changement d'auteur. Etait-ce prévu depuis le début ? Je n'en sais rien malgré mes recherches sur ce sujet.

Déjà, je dois avouer que l'écriture de Michel Robert est beaucoup plus basée sur les dialogues que celle de Pierre Grimbert et, si cela en séduira plus d'un (j'ai lu des avis le disant :)), ce n'est malheureusement pas mon cas. :/

Ensuite, je dois avouer ne pas avoir reconnu les personnages... Hogo devient très romantique et parle beaucoup, Lucia m'a tapée sur les nerfs tellement je l'ai trouvé puérile, Zétide devient un vieux grincheux ne pensant qu'à se fâcher avec cette dernière... Seule Ariale est peut-être restée assez fidèle à elle-même. Dernier point : alors que, dans le premier tome, les actions étaient concentrées, je les ai trouvées très éparpillées ici. Il y en avait trop qui se réglaient trop facilement. Et je crois également avoir noté au moins une action qui ne collait pas avec le début, dont le plus marquant a été pour moi une histoire de poney appartenant à Ariale, qui avait été vendu à la fin du T1 et était encore là début T2... Mais il se peut tout à fait que ce soit une erreur d'attention de ma part et que j'ai tout faux !

Par contre (oui, un point positif, ouf ! :)), le monde décrit dans le premier tome a été suivi d'une manière très fidèle d'après ce que j'ai vu. Je tire vraiment mon chapeau à l'auteur pour avoir su le reprendre avec autant d'habilité. Et je noterai également une fin agréable !

 

Enfin, comme je le disais plus haut, je ne sais le pourquoi de ce changement d'auteur, et reprendre l'histoire d'un autre est souvent assez périlleux. Je suis tout de même allée lire quelques avis sur le net que j'ai pu trouver, car je me suis trouvée vraiment bête et malheureuse à ne pas réussir à entrer dans l'histoire poursuivie par Michel Robert. Il s'avère que beaucoup divergent, et pas mal de lecteurs ont plus aimé le style du second auteur, d'autres, comme moi, on préféré celui du premier, et, enfin, certains ne se sont pour ainsi dire pas aperçu du changement de plume... Tous les goûts sont dans la nature, et lire une série poursuivie par un auteur différent est une expérience que je trouve vraiment unique. Quoi qu'il en soit, je suis vraiment heureuse d'avoir découvert Pierre Grimbert, et je compte bien voir s'il y a moyen que je puisse lire d'autres choses de lui.

 

Je dois cette découverte (que, sincèrement, je ne regrette en rien malgré tout, aussi surprenant que cela puisse-t-il être à la vue de cet avis) à Arcaalea et sa propagande, ma foi, très efficace (:D) ; vous pouvez toujours aller lire son avis qui, lui, est tout ce qu'il y a de plus positif, c'est toujours pas mal d'avoir différents sons de cloches :D

Commenter cet article

Lily 11/05/2012 11:47

L'histoire à l'air sympa, mais je ne sais pas si je pourrais lire cette trilogie étant donné le changement d'auteur. Je lirai d'autre avis sur Babelio, pour me faire une autre idée

Morgana V. 11/05/2012 11:50



L'histoire est vraiment très sympa, après, je ne peux que t'encourager à chercher d'autres avis en effet ; certains n'ont même pas perçu le changement d'auteur apparemment ! Ca dépend de chaque
lecteur, je pense :)