L'heure zéro - Agatha Christie

Publié le par Morgana V.

L-heure-zero.gif

Quatrième de couverture

Quelle drôle d'idée ! Rassembler pour des vacances à La Pointe aux Mouettes l'ex-Mrs Strange - Mrs Audrey depuis son divorce - et Kay, la nouvelle tenante du titre, sous le prétexte d'en faire des amies... C'est de l'inconscience, pour ne pas dire plus. Car enfin, l'époux de ces dames n'a quand même pas la naïveté de croire qu'elle vont tomber dans les bras l'une de l'autre. D'ailleurs, si ces tigresses ne se sont pas encore écharpées, c'est qu'elles se retiennent. Pour l'instant. Les vertus calmantes de l'air marin, sans doute... Mais les choses n'en resteront pas là. Deux Mrs Strange sous le même toit, c'est une de trop...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Agatha Christie me le demanderait, je lui élèverais un autel en son honneur. Manque de chance, elle a passé l'arme à gauche, du coup, il ne me reste plus qu'à lire religieusement (ou pas, hein) ses livres.

 

Ce que j'aime énormément avec cette auteure, c'est que, ses dénouements et ses explications ont beau être toujours absolument surréalistes, j'y crois. Et pas qu'un peu. J'y crois totalement. C'est ça la magie Agatha Christie : alors que d'autres auraient pu écrire le même genre d'histoire, j'aurais trouvé ça absolument ridicule, car totalement impossible, pas crédible, etc... seulement, Mme Christie avait ce "truc" qui fait que, lorsque c'est écrit de sa plume, je ne marche pas, je cours.

 

Venons-en au livre en lui-même. Un étrange rassemblement de personnes, un lieu mystérieux, un vieux monsieur rusé qui raconte une étrange histoire apparemment juste "comme ça" alors que, lorsqu'on lit un Christie, rien n'est jamais dit "comme ça"... Moi je dis, c'est un grand cru les amis (comment ça, "ton résumé il est moisi, Morgana ?", mais je vous embête, les gens ! Il est très bien mon résumé moisi !).

 

Je dois vous avouer un truc : j'avais déjà vu une adaptation télévisée de cette histoire, avec Miss Marple dedans alors qu'en vérité elle n'a rien à faire là, car c'est un illustre inspecteur totalement inconnu qui s'y colle... et j'avais beaucoup aimé. Du coup, ironie du sort, comme ça remontait à quelques années déjà, je me souvenais de comment le tueur s'y était pris, mais pas de qui c'était... J'avais une vague idée mais hésitait entre trois personnes... Ce qui fait que, avouons-le, c'était assez étrange comme lecture. Mais j'ai adoré, évidemment.

 

La résolution de l'affaire est juste trop forte ("la meilleure manière de savoir si quelqu'un sait nager ou non est de le jeter à l'eau..." Nous sommes bien d'accord, et je suis plutôt d'accord pour tester tant que ce n'est pas sur moi, évidemment. Car si je sais "ne pas couler", de là à dire que je sais nager, c'est une autre histoire...), les personnages vraiment bien réussis et le nombre de pages toujours aussi bien dosé, ni trop long ni trop court. Agatha, si j'étais un homme, et que tu étais encore vivante, je t'aurais demandée en mariage, c'est sûr.

Bref, je ne suis pas très objective étant donné mon amour pour l'oeuvre de la dame, mais... ce livre était quand même un vrai bon moment de lecture.

Commenter cet article