Il suffit d'y croire - Laurence Ink

Publié le par Morgana

Il suffit d'y croire - Laurence Ink

-

Quatrième de couverture

Révoltes et moments de grâce, espérance et désespoir sont le lot de ceux qui changent de vie. Il en est ainsi de Laurence Ink, jeune Française partie au Canada chercher un ailleurs... Un dur apprentissage et une révélation... Aventurière des nouveaux mondes, Laurence chemine, au coeur des territoires du Grand Nord, avec passion, à la découverte de son être. Destin rebelle à la démesure des paysages traversés... immaculés et vastes lacs gelés, terres vierges illimitées, éblouissantes aurores boréales. Plus qu'un livre sur la nature, une authentique expérience intérieure... Une méditation sur l'identité et la solitude, un message d'espoir à tous les prisonniers de la grisaille !
 
 ____________________________________
 
 
 
Il y a quelque chose de profondément spirituel dans ce livre, à mon sens. Mais de ces "spiritualités libres", simplement un partage des évènements qui jalonnent la vie et qui vous mène à croire à ce que vous croyez.
 
Laurence Ink, l'auteur de ce roman autobiographique, a toujours été une "rebelle", dans le sens où, malgré un chemin de vie apparemment déjà tracé, elle n'arrive pas à se faire à l'idée d'être une Parisienne, avec un boulot, une famille, les amis, les hobby le week-end... quelque chose en elle, là depuis toujours, ne peut se faire à cette vision de la vie.
Alors, elle se retrouve par divers concours de circonstances, à aller passer des vacances au Québec avec des amis qui connaissent quelqu'un vivant là-bas. Mais pas dans une ville, ou même un village, non, Claude vit dans le Bois, en plein territoire vierge de toute vie humaine.
 
Là, elle découvre une nouvelle vie, tellement plus difficile sans toutes les facilités de la vie urbaine, mais tellement plus épanouissante et "vraie" pour elle.
 
Elle finit par passer de plus en plus de temps à Nakane, l'ancien hameau de bucheron où vit Claude. Claude avec qui elle développe des sentiments amoureux, comme on peut s'en douter. Mais, loin d'entrer dans les détails, elle partage tout simplement ce qui fait d'eux un couple assez hors du commun (chose assez normale en fait, si l'on prend en compte les conditions dans lesquelles ils vivent là-bas), ce qui les pousse à appréhender leur relation autrement...
Obligée à cause de besoin purement pécuniraires, de retourner de temps à autre à la ville, on s'aperçoit combien la métamorphose du regard qu'elle pose sur tout est troublant, combien la vie dans le Bois l'a changée...
 
 
Personnellement, étant quelqu'un adorant l'hiver et les coins totalement perdus, je suis tombée amoureuse du cadre, et j'irai bien faire un tour au Canada dés que possible :D . Après, même si Laurence Ink amène ici des idées très personnelles, je me suis sentie totalement libre d'adérer à certaines, et de ne pas adhérer à d'autres. Et ça, c'était franchement agréable. J'ai également l'autre livre qu'elle a écrit, qui est cette fois-ci un roman, et je le lirai très prochainement, c'est certain. Si les descriptions peuvent paraître longues, j'ai vraiment apprécié : le style de l'auteure est vraiment magnifique, contemplatif... après, c'est sûr qu'il faut aimer...
 
Au rythme de sublimes descriptions et de réflexions sur sa vie, ses doutes, ses découvertes, on découvre une façon de vivre totalement autre, que j'ai trouvé tout bonnement fascinante. Une ode à la vie, à la simplicité, à l'art de profiter de chaque instant. On s'aperçoit que, techniquement, nous pouvons vivre avec très peu de choses, il suffit de le vouloir, il suffit d'y croire, en fait...
 

Dans l'après-midi, j'allais marche dans la neige fraîche, au milieu des arbres tout emmitouflés de blanc, comme brossés à large traits, découpés par un épais pinceau. Les pas restaient silencieux, la vie étouffée sous la molle blancheur, et au milieu du désert blanc s’inscrivait la solitude de mes traces.

Note : Nous ne sommes pas responsables de l'apparition de publicités sur le blog. Vous pouvez télécharger AdBlock Plus pour ne plus voir les plus gênantes ! (logiciel gratuit et bien utile partout sur internet !)

 

____________________

 

Et retrouvez-nous sur Facebook et Twitter

Commenter cet article

Stellabloggeuse 25/08/2011 10:04


Je ne sais pas pourquoi mais ça me fait penser à Jack London qui décrit souvent une nature hostile et toute puissante mais attirante. En tout cas le thème du "retour à la nature" me plait bien de
temps en temps...quand le héros n'est pas un imbécile comme dans "Into the Wild" :D


Morgana V. 25/08/2011 10:28



Il est vrai que le coté hostile et pourtant si attirant de la nature est bien exprimé ici :)


Into the Wild... je n'avais regardé que d'un oeil le film... et franchement, ça ne m'a du tout donné envie de le revoir avec attention :D