Seuls les alligators vous entendront crier - Nadia Coste

Publié le par Morgana

En 2009, la semaine même de sa sortie, j'étais dans une salle de cinéma pour voir La princesse et la grenouille. C'est immédiatement devenu l'un de mes disneys favoris, et ce pour deux raisons principales : ses dessins, mais ça n'a pas beaucoup de rapport avec le sujet de l'article, et, surtout, son cadre : la Nouvelle-Orléans.

Quand j'ai lu quatrième de couverture de Seuls les alligators vous entendront crier, j'ai retenu une seule chose : l'endroit où ça se déroulait. Un Princesse et la grenouille horrifique ? Moi je signais de suite. Même si je n'ai pas l'âge du public cible, même si l'horreur est un genre qui me laisse souvent assez froide. Je voulais du vaudou, des sorties dans le bayou et des alligators :D

Pour essayer d'être un peu plus crédible (le mot-clé étant "essayer", j'en ai peur :D), j'ajouterai que ça fait longtemps que je veux découvrir un livre de Nadia Coste, ayant entendu beaucoup de bien de ses précédents ouvrages.

 

"Ici c'est pas comme les autres, ici ça fait peur" :D
"Ici c'est pas comme les autres, ici ça fait peur" :D

.

Une classe de 3e d’un collège d’Orléans débarque en Louisiane. Ils ont une semaine pour visiter la Nouvelle-Orléans et ses abords. Mais dès leur arrivée, le voyage tourne au cauchemar : les tensions entre les élèves sont exacerbées par les esprits malfaisants, la faune hostile, et la disparition du mystérieux Monsieur Lestat, le professeur d’Histoire.
Sans savoir qu’une terrible malédiction vaudou pèse sur eux, les élèves s’enfoncent dans les marais du Bayou où les alligators les guettent…

 

_______

 

Je vous l'ai dit, l'aspect horrifique n'était clairement pas ce qui m'attirait le plus dans le roman. Je ne lisais pas les Chair de poule dans mon enfance, donc pour l'effet madeleine de Proust, c'était clairement un zéro pointé. Le livre allait devoir me convaincre sans bénéficier de cette aide-là.

 

Je ne connais pas vraiment les codes du genre, et je ne sais donc pas si ça fait partie des règles du jeu, mais une chose est sûre : je ne me suis pas attachée aux personnages. Qu'ils vivent ou meurent m'importait peu (ohmondieujesuisunmonstre :'( ). Je les ai trouvés assez survolés et caricaturaux, mais je n'ai pas non plus vraiment eu l'impression que l'auteure misait vraiment sur notre attachement à eux pour nous faire frissonner. Au contraire, j'ai trouvé que la montée progressive de l'horreur était bien plus travaillée, et que c'était ça l'élément sur lequel elle jouait le plus.

 

Le cadre est bien mis en place, au début ça semble même très bon enfant : les éléments sont là : le vaudou, les légendes de la région, etc, mais tout est traité avec légèreté. Moi qui en attendais beaucoup de l'ambiance Nouvelle-Orléans/bayou/coucoulesalligators, j'ai été servie ! Les visites touristiques m'ont donnée l'impression d'être un petit peu du voyage (même si j'ai vite été ravie d'être finalement chez moi).

Puis ça bascule progressivement ; progression qui est d'ailleurs très bien gérée je trouve. On verse dans le glauque, tout en restant dans quelque chose de jeunesse, l'auteure ne lésine pas sur les détails. D'ailleurs, même si c'est glauque, la surenchère rend parfois le tout presque drôle (ou j'ai juste un humour bizarre ? :D). L'écriture reste très jeunesse, elle est adaptée au genre, mais est assez imagée pour que l'on imagine bien ce qui se passe. J'aurais peut-être souhaité qu'elle soit plus travaillée, mais je ne peux pas reprocher à un roman jeunesse... d'être écrit comme un roman jeunesse. 

Enfin, on arrive au final, avec la dernière phrase qui créé une petite chute pleine d'humour noir, que j'ai vraiment adorée :D

 

J'ai lu Seuls les alligators vous entendront crier rapidement, d'une traite, je l'ai trouvé plein de qualités et il m'a fait découvrir un genre que je connais mal, mais je n'ai pas non plus été très impliquée dans cette lecture. Cela dit, l'exercice me semble très réussi et les amateurs des Chair de poule y trouveront largement leur compte ;)

 

Maintenant, je vais vous laisser : je m'en vais checker les prix des billets d'avion pour la Louisiane et des talismans de protection contre les mauvais esprits :D.

 

Acr0 a aussi aimé faire un petit tour en Louisiane.

 

Merci Scrineo et Livraddict pour la découverte ;)

Publié dans Lectures, Horreur

Commenter cet article

Acr0 04/07/2016 12:52

Moi non plus je ne me suis pas attachée aux personnages, mais je ne suis pas sûre que ce soit la priorité voulue par l'autrice, en comparaison de la thématique, l'environnement et les codes de l'horreur à découvrir.

Morgana et La Luciole 11/07/2016 19:05

C'est l'impression que j'ai eu également, oui :)