Gil - Célia Houdart

Publié le par Morgana

Gil - Célia Houdart

.

Avec Gil, je m'attendais à une atmosphère particulière et une écriture avec une patte particulière, le tout porté par le personnage singulier qu'annonçait la couverture (que j'adore. Forcément, un mec avec des couleurs sur la face, ça m'inspire de suite)(bonjour, j'ai 4 ans dans ma tête).

 

Gil, c'est l'histoire de Gil (j'aime bien les romans éponymes, ça évite le malaise de réaliser que tu as oublié le prénom du personnage du roman que tu viens juste de finir :D). Quand le roman s'ouvre, Gil a 18 ans et il étudie le piano. Sauf qu'il va découvrir le chant : la révélation, c'est ça qu'il veut faire. C'est donc le parcours de Gil dans sa carrière de chanteur. Sur la quatrième de couverture, l'oeuvre est décrite comme "le roman d'une mue, d'une métamorphose".

 

Au début, j'ai été déstabilisée par l'écriture : Célia Houdart a un style assez personnel, qui instaure immédiatement une ambiance. Mais dès le chapitre 2, je me suis prise à apprécier ce style, je me suis dit que ce roman avait un univers, et que je pouvais prendre beaucoup de plaisir à découvrir cet univers. Sauf que voilà : je crois que je ne suis pas parvenue à entrer dans cet univers.

 

La première moitié m'a beaucoup plu : durant une bonne partie du livre, j'aimais juste me laisser porter par l'atmosphère.

La deuxième moitié n'est pas moins bonne, c'est juste que j'avais envie de sentir que le livre m'emmenait quelque part, sauf qu'il ne le faisait pas. Certes on suit Gil dans l'évolution de sa carrière, mais j'avais une espèce de sensation de platitude constante. Pourtant, j'aime les romans à atmosphères qui ne comportent pas vraiment d'action.

 

Gil n'est pas un personnage tellement attachant, le livre n'est pas écrit de manière à ce qu'il le soit je trouve ; il reste assez énigmatique même s'il est le personnage principal. Au début, cela ne m'importait que peu, puisque l'ambiance me plaisait. Je restais neutre vis à vis de lui. Puis le personnage m'est devenu de moins en moins sympathique, je n'arrivais décidément pas à m'y attacher et, mon enthousiasme du début retombant, cela commençait à me gêner.

 

En fait, je pense que le plus grand souci que j'ai eu, c'est que certaines pistes sont lancées, qui auraient pu offrir des rebondissements ou un sens à l'ensemble, mais qu'elles ne trouvent aucune réponses (par exemple, qui est cet homme qui suit Gil ?). Je ne suis pourtant pas une grande amatrice du "tiens, lecteur, je vais tout t'expliquer de long en large et en travers, voire même le faire deux fois au cas où tu n'aies pas compris", mais j'ai décidément eu du mal à comprendre ce que l'auteure voulait dire par là. Soit il y a un symbolisme caché là-dessous, symbolisme que je n'ai alors pas du tout compris, soit ce sont des éléments qui n'ont pas du tout d'importance pour le livre selon l'auteure, soit toute l'histoire n'est qu'un rêve (on est quand même dans une ambiance très onirique), et les rêves comportent souvent des éléments inexplicables en apparence, juxtaposés on ne sait trop pourquoi par notre inconscient... soit je ne sais pas. Ce que je sais, c'est que j'ai eu la sensation d'être passée à côté.

 

Très, très mitigée. D'un côté, je trouve que l'auteure a un vrai style, un vrai univers, une vraie qualité littéraire. De l'autre, j'ai eu l'impression que le livre ne m'emmenait nulle part, ou du moins, je n'ai pas su trouver les balises m'indiquant le chemin qu'il fallait suivre pour comprendre :D Et ce malgré mon envie d'y arriver, parce que j'étais vraiment enthousiaste vis à vis de ce roman auquel j'ai trouvé une vraie personnalité.

 

Livre lu dans le cadre d'un partenariat Livraddict. Merci à eux et à Folio pour la découverte ! ;)

Commenter cet article