Divergente tome 3 - Véronica Roth

Publié le par Morgana

Divergente tome 3 - Véronica Roth

Je spoile, tu spoiles, il spoile... les tomes 1 & 2

Retrouvez mes avis sur :

le tome 1

le tome 2

Honnêtement, j'ai moi-même du mal à croire ce que je m'apprête à vous écrire au sujet de ce dernier tome de la trilogie Divergente.

 

 

 

Commençons par un petit récapitulatif : j'ai lu le premier tome de Divergente lorsque j'avais 15-16 ans. J'avais fini Hunger Games peu de temps auparavant, j'étais dans ma période dystopie, comme beaucoup à ce moment-là (je vous ai toujours dit que j'étais d'une originalité folle). J'avais beaucoup apprécié ce début : l'univers plutôt original, Quatre qui parlait à mon petit coeur d'adolescente, tout ça... :D Puis est arrivé le tome 2 : là, grosse déception. Premièremet, je me suis aperçue que le tome 1 ne m'avait visiblement pas beaucoup marquée car tout ce dont je me souvenais pouvait être résumé en "c'était chouette". J'avais oublié les 3/4 de l'intrigue, et puis Tris... oh my... Tris a passé tout le tome à me taper sur les nerfs. Mais la fin était intrigante.

 

Sauf que voilà : je me suis fait spoiler la fin du tome 3. Ce qui va suivre est un faux spoiler (mais si vous connaissez la série, ça vous paraîtra assez évident :D), je vous fais juste la recontitution de comment ça s'est passé :  ma soeur est arrivée un beau jour "hé ! Tu sais quoi ? Il paraît que Tris épouse Christina et qu'elles adoptent Katniss de Hunger Games à la fin ! Pfff, c'est n'importe quoi ces rumeurs"  Et ce qu'elle pensait être une bonne grosse blague m'a évidemment paru être exactement la fin qui faisait tant parler sur la blogo à mots plus ou moins couverts. Elle l'a de suite vu à ma tête "Euh... c'est une supposition que j'ai lu hein... ou peut-être pas... ok... c'est comme ça que ça se finit, c'est ça ? Oh merde, désolééééééée". J'ai envisagé de la donner à manger à notre chien, mais il a refusé, à moins que je la transforme en croquettes, et j'avais la flemme de transformer ma soeur en croquettes, voyez-vous. Aujourd'hui encore, ce spoiler involontaire reste une grosse blague entre elle et moi :D

 

C'est comme ça que mon envie de lire ce dernier tome est définitivement morte... jusqu'à il y a peu (on dirait le début d'une bande-annonce pour un blockbuster de fantasy, vous ne trouvez pas ? Allez, au moins un peu ? Un tout petit peu ?). J'ai vu que le 3ème film allait sortir et ça m'a donné subitement envie de lire la fin. Je ne m'explique toujours pas cette inspiration subite, mais le fait est que c'était une sacrément bonne inspiration,

 

puisque figurez-vous que j'ai plein de bonnes choses à vous dire au sujet de ce dernier tome.

 

 

On retrouve Tris et Quatre qui... eh bien, qui sont dans la merde, pour changer. Tout le monde sait maintenant qu'il existe quelque chose en dehors de leur ville, sauf que la mère de Quatre a pris le contrôle et est bien décidée à garder les choses dans l'état où elles se trouvent. En gros, on pourrait résumer le début de ce tome par : PERSONNE NE SORT BORDAYL. Sauf que, évidemment, tout le monde n'est pas d'accord.

 

J'ai très vite été prise par l'intrigue de ce tome 3. Mis à part une mini-baisse de régime vers le milieu, j'ai été tenue en haleine tout du long, alors même que je savais pertinement comment les choses allaient se terminer.

 

J'ai beaucoup aimé ce que Tris découvre : j'ai eu l'impression d'avoir affaire à des poupées russes. Notre héroïne ouvrait à chaque fois une nouvelle poupée et y trouvait toujours d'autres vilains petits secrets.

Par contre, je reste assez destabilisée concernant certaines explications... ou plutôt absence d'explications. Certains phénomènes sur lesquels reposent quand même pas mal de particularités de Tris et Quatre seront pour toujours un mystère. D'un autre côté, j'aurais tendance à me dire que ça n'a pas d'importance de ne pas avoir d'explications scientifiques : Tris a toujours été un personnage que l'auteure caractérise par son courage et Quatre n'est pas en reste. Pour moi, certaines de leurs capacités ne seraient donc que le résultat de cette capacité qu'ils ont à être courageux : ce courage les amène à se dépasser, à développer des choses que les autres n'ont pas... ? Quoi qu'il en soit, j'en profite pour dire que le livre offre un message sur le courage que j'ai bien aimé, ça donne envie d'être badass et courageux nous aussi, je trouve :p (même si je n'ai pas le monde à sauver moi, on m'a proposé mais j'ai décliné parce que j'avais piscine ce jour-là)(par contre j'ai déjà sauvé un chaton en détresse, ça compte ?).

 

Particularité de ce final : la narration est partagée entre Tris et Quatre.

 

En soi, j'ai aimé entrer dans la tête de Quatre : déjà, parce qu'il y a toujours une Morgana de 16 ans qui fantasme sur Quatre planqué quelque part au fond de mon cooooooeur, et, surtout, car le personnage connaît des questionnements plutôt intéressants dans ce tome. Il sort pour de bon du rôle de Beau Gosse mystérieux qui s'intéresse à la petite héroïne. Alors que le fait d'entrer dans sa tête aurait juste pu lui retirer tout mystère et le rendre fade, j'ai trouvé que ça rendait le personnage au contraire plus complexe et intéressant. L'auteure lui a offert un joli développement.

 

Quant à Tris, j'ai le plaisir de vous annoncer qu'on s'est quittées en plutôt bons termes à la fin de cette série :D. Même si j'ai eu peur à plusieurs reprises, elle a finalement appris de ses erreurs du tome 2 (dieu chocolat tout puissant, merci. Je t'ai offert un sacrifice de lapin en chocolat noir à pâques) et cela m'a permis de l'apprécier à nouveau. Sa relation à son frère suite à la trahison de ce dernier est également l'un des axes que j'ai trouvés les plus intéressants et émouvants.

Et le couple de Tris et Quatre, on en parle de leur couple ? Ils sont trop mignons ou ils sont trop mignons ? L'auteure développe vraiment leur relation dans ce tome et elle en fait quelque chose d'assez mature et vraiment joli. J'ai adoré les retrouver vraiment "ensemble". Alors que passé la phase de séduction, les couples Young Adult sont souvent moins intéressants, j'ai trouvé que Véronica Roth réussissait vraiment à sortir son épingle du jeu.

 

Par contre, alors que je vous disais dernièrement dans mon avis sur Tant d'étoiles dans la nuit que je trouvais ce roman choral très réussi car je parvenais à deviner quel personnage parlait sans même lire le prénom en début de chapitre, ça n'a pas été le cas ici. J'aurais souhaité entendre plus clairement la voix de Quatre ou la voix de Tris, sentir les changements entre la jeune femme et le jeune homme au niveau du lexique employé ou du ton. Ce n'était pas toujours évident, et ça donnait parfois lieu à des pensées telles que "Wait... depuis quand Marcus est le père de Tris... put***, c'est Quatre qui parle ! Oooooook, ça change tout !" Le fait que je confonde parfois leurs voix me laisse penser que j'ai déjà vu roman à la personne mieux écrit ^^

 

Cela dit, niveau émotion Véronica Roth gère plutôt bien, elle a su me mettre les larmes aux yeux ou me faire sourire à plusieurs reprises. Et si je n'avais pas été spoilée, je crois que j'aurais été bonne pour verser des torrents de larmes. :D

 

 

Bref, on ne va pas se mentir : j'ai pris mon pied avec cette lecture. C'était addictif et j'ai apprécié les développement offert aux personnages : en particulier au couple de Tris et Quatre, à la relation Tris/Caleb, ainsi qu'à Quatre en lui-même puisqu'on a l'occasion de vraiment le découvrir grâce à la narration alternée entre lui et Tris. J'ai pointé certains défauts et je n'ai pas la certitude que ce tome me laissera plus de souvenirs que le premier lorsque quelques années seront passées, mais ça a été un très bon moment de lecture.

 

La série est finie, maintenant, il ne me reste plus qu'à regarder les deux derniers films avec La Luciole, puisque ça fait partie des séries que l'on refuse de regarder l'une sans l'autre (c'est-y pas beau, cette fidélité, ce sens de la tradition qu'on a chez Deedr ? :') )(mais si c'est magnifique je vous assure).

Commenter cet article

Floly 08/04/2016 18:13

voilà tu dis tout ce qu'il faut ! Tout pareil j'ai aimé l'alternance des voix, c'était intéressant de suivre Quatre. J'ai aimé l'évolution de leur couple que j'ai vraiment trouvé crédible.
La fin m'a fendu le coeur, qu'est ce que j'ai pu pleuré (heureusement que j'étais toute seule à ce moment là ^^)
Bref cette trilogie a été mon coup de coeur du mois de mars et je suis ravie de l'avoir découverte!

Morgana et La Luciole 14/04/2016 12:05

Ah non, on n'a rien changé .. c'est bizarre. Tu avais bien bien ton adresse ? Il n'y a pas une case de ton côté d'habitude pour demander à avoir l'alerte mail ?

Floly 13/04/2016 19:20

C'est bizarre je n'ai pas reçu un mail pour me prévenir que tu avais répondu à mon commentaire. Vous avez enlevé l'alerte ?

Morgana et La Luciole 08/04/2016 21:41

Tu m'étonnes ! Si je n'avais pas été spoilée, j'aurais probablement fait une "mini-dépression post lecture" :D Ce tome était vraiment bien construit et surprenant.

Bonne soirée à toi Floly :)