Traqués sur la lande - Jean-Christophe Tixier

Publié le par Morgana

Traqués sur la lande - Jean-Christophe Tixier

.

Août 1934, Belle-Île-en-Mer. Au bagne d’adolescents, un surveillant frappe trop fort… L’émeute éclate. Une centaine de garçons réussissent à fuir et gagnent la lande. Gab les yeux gris, le Râleur et quelques autres tentent de trouver des vêtements et un abri sûr pour échapper à la traque. Mais où chercher de l’aide ? Bientôt Gab croise la route d’Aël, qui connaît le coin comme sa poche et tente aussi d’échapper au destin que l’on a tracé pour elle…

Inspirée de faits réels, une fiction proche du documentaire.

 

_____________

 

J'étais intriguée par ce roman. Belle-Île-en-Mer, entre deux guerres, une tentative d'évasion désespérée... ça m'évoquait quelque chose de dépaysant et d'haletant. Moi j'étais ok. Prête à suivre Gab et Aël dans leurs aventures, captain ! :D

 

La scène d'ouverture m'a plutôt plu : voir comment la rébellion commence au bagne, à partir de pas grand-chose, c'est juste la goutte d'eau qui fait déborder le vase déjà largement plein depuis un bout de temps. Gab réussit à s'enfuir avec certains de ses amis, lesquels parviendront à s'échapper de l'île ? Si jamais l'un d'entre eux y parvient vraiment, car tout est bien organisé pour les récupérer au plus vite. En même temps, ils sont sur une île, et ils ne sont pas des héros Marvel :D Gab ne peut pas se transformer en créature amphibie, et son pote le Lion n'a pas des ailes qui lui poussent dans le dos. (Ah bon ? :D) Et c'est bien dommage, car on ne peut que leur souhaiter de réussir à s'enfuir de cet endroit !

 

Malheureusement, on ne peut pas dire que la course-poursuite ait fonctionnée sur moi. C'est le genre de livre que j'aurais tendance à lire d'une traite, là, je l'ai lu de manière fragmentée, la sauce ne prenait pas. Je ne me l'explique pas, d'ailleurs : l'auteur instaure une ambiance, le cadre de Belle-Île est très réussi et j'avais l'impression d'y être, les scènes de nuit sur la lande ont une atmosphère particulière... pourquoi l'intrigue ne m'a-t-elle pas happée ?

Je n'ai aucune explication vraiment valable à vous servir : l'écriture ne m'a pas transcendée mais elle s'adapte bien au récit, il se passe des choses dans chaque chapitre... pourtant, je restais assez froide face au destin des héros. Peut-être est-ce cela ? Je n'ai pas développé d'atome crochu avec Gab et Aël, qui sont mignons, mais auxquels je ne me suis pas vraiment attachée. J'avais du mal à les trouver "réels". D'un autre côté, le fait que j'ai trouvé ces jeunes assez "neutres" dans leur caractère, m'a permis de mieux me représenter tout ceux qui étaient coincés à Belle-Île à cette époque-là, prisonniers d'une vie qui ne leur convenait pas (et on les comprend :D).

Je reste très sceptique concernant mon manque d'investissement dans cette histoire, je ne comprends vraiment pas. Ca aurait été plus simple pour moi d'écrire cet article si j'avais pu vous dire "c'est très mal écrit" ou "il se passe encore moins de trucs que dans A la recherche du temps perdu". Mais ce n'est pas le cas. :D

 

Par contre, je finirai sur une note positive : la fin. Je ne m'y attendais pas, l'auteur a su me surprendre : je l'ai trouvée bien dosée et joliment écrite. Elle diffère peut-être de ce qui s'est réellement passé, mais elle est faite de telle manière que je l'ai trouvée crédible. J'aurais presque envie de croire que ça s'est passé ainsi !

 

Je n'ai pas réussi à entrer dans l'intrigue de Traqués sur la lande. Pas mal d'ennui durant cette lecture, mais le livre propose un cadre que j'ai trouvé très réussi et m'a fait découvrir un événement historique dont je n'avais jamais entendu parler. Jolie surprise sur la fin, que j'ai aimée ;)

Publié dans Lectures, Jeunesse

Commenter cet article

Reveusedusud 23/07/2016 14:12

... mon site ...

Reveusedusud 23/07/2016 14:11

A l'inverse, ce livre a plutôt bien fonctionné pour moi... En effet la traque était un peu convenue et un peu longue pour la taille du roman mais j'ai aimé l'écriture et l'histoire véridique. Les personnages aussi. Mais on ne s'explique pas tout...