La Disparue de Linton Hill - Jean-Michel Payet

Publié le par Morgana

La Disparue de Linton Hill - Jean-Michel Payet

.

Personne ne devait soupçonner pourquoi Charlotte arrivait au lycée de Linton Hill. Elle se retrouvait là où avait séjourné son amie Catherine. Plus que tout, elle espérait comprendre où et pourquoi elle avait disparu...

 

De Jean-Michel Payet, j'avais déjà lu la trilogie Aerkaos. La lecture de la quatrième de couverture de La disparue de Linton Hill m'a rapidement fait passer en mode "Moi. Vouloir. Livre". En gros. Ca sentait à plein nez les romans des soeurs Brontë avec une pointe de Jane Austen.

 

Linton Hill est un lycée privé pour filles situé sur une île très isolée. Pas de réseau, les élèves portent des uniformes et vont faire des balades à cheval durant leur temps libre... Pas besoin de vous faire un dessin, je crois que vous voyez de suite l'ambiance (en plus je dessine très mal, donc c'est vraiment mieux pour tout le monde).

 

Ca se lit très vite, étant donné l'épaisseur du bouquin et la taille de la police d'écriture. Mais ça se lit aussi très vite car l'auteur sait rendre intrigants les mystères de la chambre 12, cette chambre, maintenant condamnée, où logeait Catherine. Même si le secret de la chambre 12 est rapidement révélé, je ne spoile pas car j'ai justement aimé que le roman m'emmène là où je ne pensais pas du tout me rendre en lisant la première page. Ce n'est pas d'un suspense insoutenable, mais le fait est que j'avais du mal à lâcher ce petit roman jeunesse.

Dernièrement, j'ai tendance à me sentir vieiiiiiille et sans coeuuuuuur car les romans 10-12 ans ne me touchent presque plus. Je passe plus mon temps à réfléchir à si je le conseillerais à un jeune de cet âge qu'à être dans l'histoire. Avec La disparue de Linton Hill, j'ai été "dans" l'histoire de Charlotte et je me suis laissée emmener sur l'île d'Angrisey j'en déduis donc que je rajeunis.

 

D'ailleurs, un petit mot sur Charlotte, l'héroïne, qui m'a été bien sympathique : prête à tout pour retrouver son amie, elle fait toujours de son mieux. C'est un personnage que j'ai aimé suivre dans ses aventures et auquel on peut facilement s'identifier je trouve.

Le seul point négatif que je pourrais donner serait certains passages dont l'écriture m'a parue un peu maladroite ou certains dialogues que j'ai trouvés peu naturels.

 

En conclusion, je crois que La disparue de Linton Hill pourrait offrir un bon moment de lecture aux lecteurs jeunesse amateurs du travail des soeurs Brontë et de Jane Austen. Charlotte est une héroïne agréable, l'ambiance est réussie et j'ai trouvé les mystères d'Angrisey plutôt mystérieux captivants. En plus, l'explication donnée aux étranges événements qui se déroulent m'a semblée pleine de poésie et j'ai aimé la petite "morale" qu'elle propose.

Publié dans Lectures, Jeunesse

Commenter cet article